Présentation

La greffe de barbe permet de corriger, de construire ou de reconstruire une barbe de façon esthétique et définitive.

La greffe de barbe est réalisée suivant le même procédé que celui utilisé pour les implants capillaires avec pour objectif de reconstituer ou de densifier une barbe ou bien de corriger une cicatrice de la barbe ou de la moustache. Le procédé le plus souvent utilisé est la greffe capillaire de follicules prélevés au niveau du cuir chevelu dans la région arrière du crâne. Ces follicules, une fois isolés, sont implantés au niveau de la zone à traiter en respectant un schéma préalablement dessiné avec le patient.

Bilan médical avant implant de barbe

Un bilan médical avant les greffes de barbe est nécessaire afin de déterminer la cause de l’éclaircissement de celle-ci (pelade, cicatrices traumatiques ou après acné…). Un dessin préalable de la barbe à corriger sera fait en accord avec le patient et le nombre d’implants nécessaires sera calculé.

Le prélèvement des follicules peut se faire suivant 2 méthodes :

greffe d’unités folliculaires FUL

La technique d’implants FUL se fait sans rasage préalable, sous anesthésie locale. Une bandelette de cuir chevelu est prélevée à l’arrière de la tête et la zone donneuse est ensuite suturée. Elle est ensuite découpée sous microscope afin d’obtenir les greffes.

La technique FUL permet de choisir avec précision le sens de chaque greffe et n’a pas besoin de rasage préalable de la zone donneuse.

Greffe par extraction folliculaires FUE

Le procédé de greffe FUE est possible pour la greffe de barbe mais le rasage préalable du cuir chevelu a pour inconvénient de supprimer la courbure naturelle des cheveux du greffon, repère indispensable pour le bon positionnement de chaque implant.

Quelle que soit la méthode de prélèvement utilisée (FUL ou FUE), la technique d’implantation peut se faire soit par l’implanteur de Choï, soit par l’insertion des implants un a un avec des pinces de microchirurgie après perforation à l’aiguille.

Déroulement de l’intervention

L’intervention, quasiment indolore, est réalisée

L’intervention, quasiment indolore, est réalisée sous anesthésie locale associée à une prémédication et l’application préalable d’une crème anesthésiante.

Un dessin au crayon permet de délimiter avec le patient la zone de barbe à traiter et la zone chevelue à prélever.

La première partie consiste à préparer les greffes folliculaires soit par la technique FUE, soit par la technique de greffes FUL.

La deuxième partie consiste ensuite à implanter avec de fines aiguilles ces implants folliculaires au niveau de la barbe en respectant l’orientation et l’obliquité.

Suites opératoires

Aucun pansement ne sera appliqué sur la barbe.

Le premier shampooing et le premier nettoyage du visage seront effectués le lendemain de l’intervention et un contrôle sera fait 15 jours après.

Un œdème au niveau du visage peut parfois apparaître dans les 24 à 48 heures qui suivent l’intervention et tardera 2 à 4 jours pour s’estomper.

Les tiges des nouveaux poils implantés tomberont avec les croûtes et les follicules implantés cesseront leur croissance au cours des 3 premiers mois post-opératoires. La repousse des nouveaux poils de barbe débutera vers le 3ème mois suivant l’intervention.

Le premier rasage sera fait à la troisième semaine.

Des consultations de contrôle sont prévues à 15 jours et 9 à 12 mois mois après la greffe pour juger du résultat final de l’intervention.

Selon les cas, deux à trois interventions (espacées d’au moins 9 mois) peuvent être nécessaires pour obtenir une densité de barbe suffisante, notamment lorsque la surface de barbe à traiter est importante.

Indications

  • Densité très faible ou absence totale de barbe ou de moustache

  • Modification de la forme de la barbe

  • Correction d’une inégalité de densité ou d’une barbe inhomogène

  • Cicatrice au niveau de la barbe ou de la moustache

RESULTATS AVANT/APRES