La transplantation d’unités folliculaires (de son nom anglais Follicular Unit Transplantation) ou FUT, est une technique de greffe de cheveux qui apporte d’excellents résultats sur le plan esthétique. C’est d’ailleurs la technique de référence lorsque l’on parle de greffes de cheveux car elle permet de masquer la chute de cheveux, tout en en reproduisant l’aspect naturel et le sens de pousse. La greffe FUT à cheveux longs (FUL-FUT) mise au point par le Dr Bouhanna permet le prélèvement d’une grande quantité de cheveux – jusqu’à 4 000 cheveux – en une séance et corrige de façon esthétique et définitive la plupart des alopécies, sans rasage préalable. L’intégralité de l’opération se déroule au cabinet à Paris.

Transplantation d'unités folliculaires ou FUL est une technique de greffe utilisées par le Dr Bouhanna

Comment se passe la procédure ?

#1 DIAGNOSTIC CAPILLAIRE AVANT LA GREFFE

Avant la chirurgie proprement dite, un bilan du cuir chevelu par la classification multifactorielle de Bouhanna est réalisé au cabinet du docteur à Paris. C’est un préalable indispensable pour mesurer avec précision le nombre de greffes de cheveux longs disponibles dans l’immédiat et dans le futur. La mesure précise des zones chauves à traiter permet d’évaluer le nombre de cheveux nécessaires au traitement de la calvitie. La greffe FUL peut être préconisée, même si la zone de la couronne est peu fournie. Un trichogramme et une biopsie du cuir chevelu sont parfois nécessaires et peuvent être réalisés directement dans notre centre à Paris.

#2 ANESTHÉSIE LOCALE

Comme il s’agit d’un acte de chirurgie superficiel, l’intervention peut se dérouler sous anesthésie locale. Celle-ci est rendue indolore pour le patient grâce à l’application préalable d’une crème anesthésiante.

#3 Découpe de la bandelette

Contrairement à la méthode FUE qui consiste à réaliser une extraction folliculaire des implants capillaires, le Dr Bouhanna prélève une bandelette horizontale de cuir chevelu au niveau de la zone de la couronne, à l’arrière de la tête, car les cheveux de cette zone ne sont pas touchés par le phénomène de perte androgénétique. Cette bandelette mesure environ 10 à 30 cm (la taille varie en fonction du nombre de greffes souhaitées). La surface prélevée est ensuite refermée et suturée. La cicatrice sera fine, linéaire, quasiment imperceptible et recouverte par la chevelure.

#4 Extraction des greffons

Tri des implants capillaires par le Docteur Pierre Bouhanna

Le stade suivant consiste à extraire les greffons de la bandelette. Cette technique, qui est moins risquée pour les implants capillaires que la procédure FUE, permet de ne pas endommager les unités folliculaires. La bandelette est découpée par le chirurgien sous microscope en plusieurs microgreffes contenant chacune 2 à 4 cheveux (unités folliculaires).

#5 Préparation de la zone à greffer

De toutes petites incisions sont pratiquées au niveau de la zone dégarnie afin de préparer le crâne du patient à l’implantation des greffons. Ce stade est crucial et détermine le résultat final de la greffe : les incisions sont très rapprochées afin d’imiter un effet naturel et tiennent compte d’un certain axe qui déterminera le sens de repousse des cheveux.

#6 Implantation des greffons

Comme pour la méthode FUE, l’implantation se fait cheveu par cheveu. Les microgreffes sont en effet implantées une par une dans les incisions et ce, de manière irrégulière pour recréer un effet naturel. Cette étape se réalise en plusieurs séances, chacune représentant une implantation d’environ 1 000 à 4 000 cheveux.

La technique FUL permet de sélectionner facilement les cheveux fins ou épais, clairs ou foncés.

#7 Durée de l’intervention

La durée de l’intervention varie en fonction du nombre de greffons à implanter et la séance peut durer entre 2 et 5h. Elle est plus rapide que la méthode FUE.

#8 SUITES OPÉRATOIRES

Une petite croûte se forme sur chaque implant et tombe environ deux semaines après la greffe, entraînant la chute du cheveu implanté qui repoussera vers le troisième mois. Dans la mesure où l’alopécie est une pathologie évolutive, deux à trois séances peuvent être nécessaires pour obtenir une densité convenable des zones dégarnies et un aspect satisfaisant pour le patient désireux de masquer sa calvitie. De plus, elles peuvent être associées à la prise d’un traitement anti-chute de cheveux pour accélérer la repousse capillaire et ralentir la perte concomitante de nouveaux cheveux.

L’absence de rasage permet une reprise de la vie sociale par le patient dès le lendemain de la séance car les cheveux longs vont recouvrir la zone de prélèvement et la région greffée.

Les shampoings sont en général autorisés 1 à 2 jours après l’opération.

La reprise d’une activité sportive peut se faire à partir de la troisième semaine post-opératoire. Les douleurs ou céphalées sont calmées par la prescription d’antalgiques.

Les suites opératoires sont parfois marquées par l’apparition d’un œdème (gonflement) dont l’importance et la durée sont très variables selon les patients (1 à 4 jours).

Résultat d'une greffe de cheveux FUT à cheveux longs sur une patiente
Résultat d'une greffe de cheveux FUT à cheveux longs sur un patient
Résultat d'une greffe de cheveux FUT à cheveux longs sur une patiente
Résultat d'une greffe de cheveux FUT à cheveux longs sur une patiente
Résultat d'une greffe de cheveux FUT à cheveux longs sur un patient

Les avantages de la FUL (à cheveux longs)

  • Contrairement à certaines techniques FUE, le rasage n’est pas nécessaire, ce qui rend plus facile la reprise des activités sociales.

  • Il s’agit d’une technique de chirurgie capillaire indiquée aussi bien chez les hommes que chez les femmes.

  • La cicatrice de prélèvement mesure 1 mm de largeur. Elle est donc totalement invisible car elle est cachée par la masse chevelue – en particulier chez les femmes – et la nouvelle bande est souvent extraite de façon à reprendre l’ancienne cicatrice lorsque plusieurs séances sont réalisées.

  • Le nombre de greffes récoltées par jour peut atteindre 4 000 cheveux.

  • Les greffes proviennent de la couronne, dont les cheveux sont épargnés par le phénomène d’alopécie androgénétique.

  • Contrairement à la greffe FUE, le taux de transsection (dégradation du greffon lors de l’extraction) est de moins de 1 %.

Les inconvénients de la FUL

  • La cicatrice linéaire sur la surface donneuse requiert une longueur de cheveux de 1 à 2 cm minimum (celle-ci, bien que très fine, peut être estompée par quelques greffes FUE dans un second temps).

  • Il peut survenir une sensation de tension sur la partie donneuse pendant quelques jours. Elle disparaît après application de la crème anesthésiante.

 

 

Résultats

La procédure FUL apporte des résultats tout à fait satisfaisants, car elle permet de compenser efficacement une perte capillaire et de masquer définitivement les effets d’une alopécie. Un délai d’environ neuf mois est toutefois nécessaire pour apprécier le résultat des microgreffes. Malgré un tel résultat, une deuxième intervention peut parfois être nécessaire pour obtenir une densité de cheveux suffisante.