La greffe de cheveux longs : comment ça marche ?

La greffe de cheveux longs, comment ça marche ? Le docteur Pierre Bouhanna répond à vos questions

La greffe de cheveux longs est aujourd’hui la technique la plus avancée pour traiter la plupart des calvities et alopécies, aussi bien chez la femme que chez l’homme. Comment est-elle réalisée, quelles sont les conditions, quels résultats peut-on espérer ? Le Dr P. Bouhanna répond à toutes ces questions que l’on peut se poser avant de franchir le cap.

Pour rappel : quelles sont les différentes techniques de greffe ?

Il existe deux méthodes principales : FUE et FUL, respectivement « extraction d’unités foliculaires » et « unités foliculaires à cheveux longs ».

La FUL se pratique sans rasage préalable et est donc plus fortement conseillée chez les femmes, ou les hommes ne souhaitant pas raser leur cuir chevelu.
Une bandelette de 10 à 20 cm de long de cuir chevelu est prélevée, en fonction du nombre de microgreffes souhaitées. La zone donneuse est ensuite refermée par sutures ou agrafes. La cicatrice sera très fine, linéaire, horizontale et quasiment inapparente.
La bandelette de cuir chevelu est ensuite découpée minutieusement en petits fragments de 1 à 3 cheveux (microgreffes ou unités folliculaires) sous stéréomicroscope afin de respecter l’intégralité des cheveux prélevés.

La FUE, elle, est une technique qui consiste à extraire chaque unité folliculaire intacte directement dans la zone donneuse après un rasage préalable.
L’extraction est réalisée à l’aide d’un petit outil appelé micro-punch mesurant 0,9 mm de diamètre. Celui-ci est inséré sur 2 à 4 mm de profondeur et l’unité tenue par l’épiderme est ensuite « extraite » tout doucement du tissu environnant.

D’où sont prélevés les unités folicullaires, dans les deux cas?

Les cheveux sont prélevés dans une région qui est épargnée par le phénomène alopéciant pour bénéficier d’une densité optimale. En général, chez la femme, il s’agit de la région occipitale médiane (arrière de la tête).

Quels sont les avantages de la FUL?

Les avantages de cette méthode sont nombreux, tant pour la patiente que pour le praticien.

Pour la patiente :

– Le résultat est visible immédiatement : le « wait and see » a été remplacé par le « see and wait ».

– La zone donneuse de microgreffes n’est pas rasée et la cicatrisation est cachée par les cheveux longs.

– Les petites croûtes qui persistent 10 à 12 jours sont cachées par les cheveux longs. La patiente peut donc reprendre très vite son activité sociale ou professionnelle.

Pour le praticien :

– L’évaluation de l’orientation et de l’angle des cheveux à implanter est basée sur les cheveux existants et donc plus précise.

– Le choix du type de cheveux à implanter est également améliorée en se basant sur les cheveux présents, en particulier au niveau de la ligne frontale antérieure (avant de la tête) : cheveux fins ou épais, noirs ou blanc.

Combien de temps dure la procédure et combien d’implants sont réalisés ?

La durée de la procédure diffère selon les patients et peut varier de 2 à 4 heures, selon la zone à traiter et le nombre d’implantations à réaliser. Celles-ci vont de 1000 à 5000 cheveux par séance et permettent d’assurer la finition d’un ligne pilaire ou la densification d’une surface chauve plus ou moins étendue.

L’intervention est peu douloureuse et les suites opératoires simples permettent au patient de repartir 2 heures après l’intervention et de reprendre son activité professionnelle dès le lendemain.

Peut-on faire plusieurs interventions ?

Il est tout à fait possible de procéder à plusieurs interventions : 2 à 3 séances peuvent être nécessaires pour un stade d’alopécie avancée. Ces interbventions doivent toutefois être espacées d’au moins un à deux ans pour pouvoir observer l’évolution des cheveux, qu’elle soit spontanée ou sous traitement.

Quels sont les résultats à espérer après une greffe ?

Les progrès des techniques d’implantation recréent un aspect esthétique naturel et immédiat grâce à :

– Une réalisation volontairement fine et irrégulière « cheveu par cheveu » de la ligne frontale antérieure (avant de la tête).

– Une répartition homogène des cheveux implantés.

– Une imitation de l’implantation naturelle de 2 à 3 cheveux à travers chaque orifice pilo sébacé pour éviter l’aspect inesthétique en « cheveux de poupée ».

Les suites opératoires sont simples avec shampooing et reprise professionnelle 1 à 2 jours après.

Les cheveux greffés peuvent-ils tomber à nouveau ?

Les cheveux implantés sont prélevés dans une région dense épargnée par l’alopécie et conservent leur capacité de croissance après l’implantation pendant toute la vie de l’individu.

Ils peuvent tomber vers le 15ème jour suivant l’intervention et repoussent définitivement entre le 5ème et le 6ème mois après la greffe. Dans ce cas, les effets d’un traitement hormonal ou l’utilisation de minoxidil en lotion à 2% peuvent être très favorable.

Y a t-il des conditions à remplir pour être candidat à une telle greffe ?

Tout le monde peut en principe avoir recours à une greffe, les techniques pouvant cependant varier d’un individu à un autre, ainsi que la durée de la séance.

Avant d’envisager une implantation, il faut tout de même vérifier l’absence de repousse malgré l’application de minoxidil 2% et l’arrêt des tractions (brushing, défrisages, tresses, etc) pendant au moins 6 mois.

Un bilan médical pré-opératoire est également nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *