Les traitements médicaux du cuir chevelu

Minoxidil

La lotion minoxidil stimule la croissance du cheveu en allongeant la durée de la phase anagène (pousse) et en augmentant la taille des cheveux « intermédiaires » ou « miniaturisés ». Le minoxidil à 2%, chez la femme et à 5% chez l’homme normalisent une chute dans 30% des cas et initient une légère repousse dans 10% des cas. Une fois débuté, ce traitement doit être poursuivi à vie car l’effet positif s’arrête avec l’interruption du traitement. Il n’y a pas ou peu d’effets secondaires ; prurit, eczéma et dans certains cas une pousse de poils sur le visage ou le corps chez la femme.

Finasteride

La finasteride en comprimés ne doit être conseillée que chez l’homme et en l’absence de contre-indication. Ce traitement doit être prescrit à vie car son effet capillaire favorable s’arrête si le traitement est interrompu. Il peut donner une légère amélioration chez environ 30% des patients. Les effets secondaires sont rares, essentiellement des troubles de la libido et de l’érection.

Les traitements hormonaux sont prescrits aux femmes par le gynécologue lorsque la chute est assez importante pour provoquer un dégarnissement immédiat ou futur.

Chez l’homme

Il est préférable de commencer pendant 6 mois un des deux traitements : Minoxidil ou Finasteride puis éventuellement continuer les deux traitements au bout de 6 mois en cas d’insuffisance de résultat du 1er traitement.

Chez la femme jeune

Le traitement hormonal associe un œstrogène à un anti androgène ou un progestatif. Ce traitement n’est efficace que pendant la durée de sa prise et une surveillance par un gynécologue est nécessaire.

Chez la femme ménopausée

Beaucoup de médicaments utilisés sont identiques à ceux de la femme jeune. Lorsque commence la ménopause, un traitement hormonal substitutif peut être prescrit. Il faut savoir que ce traitement, qui associe un œstrogène naturel à un progestatif non androgénique ou à un anti-androgène, agit favorablement sur tout l’organisme et le cuir chevelu. Son effet positif s’arrête si le traitement est interrompu.

Le traitement substitutif ne peut être envisagé qu’après un bilan médical et gynécologique rigoureux permettant d’éliminer toutes les contre-indications.

Les compléments alimentaires ou vitaminiques peuvent être utiles pour traiter les chutes des alopécies androgénétiques débutantes ou les chutes de cheveux saisonnières :

  • Vitamines injectables en intramusculaires : vitamines B5 ou acide pantothénique ou bépanthèneⓇ, de vitamine H ou biotineⓇ
  • Gélules contenant, en plus des vitamines précédentes, un mélange de méthionine, de cystine, de vitamines B2, B6, E, et de fer.