L’âge de la chevelure. Skin & Body, 1996 ; 8(3) : 6-8.

En matière de chevelure, contrairement à beaucoup d’idées reçues, les seuls réels dégâts liés à l’âge seraient son blanchiment. En revanche, il est indéniable que les fluctuations hormonales en particulier chez la femme (ménopause) et la susceptibilité individuelle des bulbes des cheveux aux androgènes, peuvent déterminer une raréfaction capillaire inesthétique. Ce dégarnissement est le plus souvent psychologiquement mal vécu par les deux sexes. L’appauvrissement d’une chevelure chez la femme âgée peut être également lié à la fragilité acquise des tiges des cheveux. Celles-ci ne peuvent résister a diverses agressions telles que le soleil, la mer, les abus de soins de coiffure, etc.

Voir l'article complet