Le Minoxidil : qu’en penser à l’heure actuelle. Nouv Dermatol, 1 991 ; 10(1) : 24-34 

Le minoxidil à 2% en application locale est sûrement le produit dont l’effet stimulateur sur la croissance capillaire dans le cadre des alopécies androgénétiques a été le mieux étudié. Dès 1987, nous tempérions grâce à la précision de certaines méthodes d’objectivation comme en particulier le phototrichogramme, notre enthousiasme initial. Nous confirmions l’indiscutable effet antichute de cette molécule mais signalions, par ailleurs, les limites quant aux possibilités de repousse. La multiplicité des travaux faits ces dernières années ont permis de mieux appréhender les différents mécanismes d’action, de mieux objectiver les différentes efficacités et, de ce fait, de mieux cerner les indications et modalités de prescription de ce produit.

Voir l'article complet