Comment se passe la repousse capillaire après une greffe de cheveux ?

La greffe de cheveux est une intervention chirurgicale qui consiste à prélever des follicules pileux sur une zone donneuse – généralement l’occiput – et à les transplanter sur les régions du cuir chevelu touchées par la calvitie.

Cette solution chirurgicale, qui corrige très efficacement et définitivement les alopécies, a fait d’immenses progrès ces dernières décennies et elle connaît aujourd’hui un succès croissant, aussi bien auprès des hommes que des femmes.

Actuellement, les chirurgiens capillaires pratiquent deux techniques principales de greffe de cheveux :

Quelle que soit la procédure utilisée pour la greffe des follicules pileux sur la zone receveuse du cuir chevelu, la repousse définitive des cheveux suit toujours les mêmes étapes et il convient de les garder en mémoire lorsqu’on procède à une telle opération de greffe capillaire.

1. Après une greffe de cheveux, les greffons commencent par tomber…

Au cours d’une greffe capillaire, les follicules pileux sont soumis à rude épreuve. En effet, on retire les greffons de leur environnement naturel ; on les manipule à l’aide de micro-pinces ; on les conserve dans une solution optimisée pendant plusieurs minutes ; et on les injecte dans des fentes artificiellement créées sur la zone receveuse. Tout cela constitue autant de raisons qui expliquent que les greffons mettent entre trois et cinq jours avant de récupérer d’une greffe de cheveux et de se revasculariser avec le cuir chevelu.

Greffons capillaires

Dans les deux – trois jours qui suivent l’intervention, des petites croûtes se forment sur la zone receveuse, au niveau des greffons, avant de toutes tomber au bout d’une à deux semaines environ. Si certains cheveux tombent en même temps que les croûtelles, d’autres vont se mettre à pousser pendant deux à trois semaines. Ils peuvent eux aussi finir par tomber.

À noter qu’il arrive fréquemment que les cheveux proches de la zone greffée tombent également, de manière temporaire bien sûr. On parle de « shock loss ». Celui-ci peut être atténué grâce à l’application d’un traitement anti-chute.

Pendant trois mois après la greffe de cheveux, rien ne se passe, en apparence du moins. C’est un phénomène tout à fait normal et il n’y a pas lieu de s’inquiéter. En effet, les follicules pileux ayant été implantés au cours de la séance de greffe capillaire ont stoppé leur croissance. On dit aussi que les greffons se sont mis en phase de repos. Cette phase de repos dure environ trois mois. Les racines mettent à profit cette période pour créer de nouveaux cheveux.

2. Il faut 12 mois pour que la repousse des cheveux soit jugée définitive

La repousse des cheveux est un processus qui prend du temps – à peu près neuf mois. Cela s’explique tout simplement par la vitesse de croissance des cheveux, qui est d’environ un centimètre par mois.

Résultat avant-après d'une greffe de cheveux FUE sur un patient souffrant d'alopécie androgénétique

Les nouveaux poils commencent à repousser sur la zone corrigée par la greffe capillaire au bout de trois à quatre mois. À ce stade, les cheveux sont encore fins, peu denses et à peine couvrants, si bien qu’ils ne sont pas vraiment visibles à l’œil nu. Certains cheveux – trop fins – peuvent même avoir du mal à percer l’épiderme capillaire, mais le problème se résout généralement de manière spontanée.

Dans les mois qui suivent, les cheveux greffés vont devenir de plus en plus nombreux, épais et denses. C’est à partir du sixième mois suivant l’intervention que le résultat commencera à être nettement perceptible. La zone greffée commence à se densifier. Le taux de repousse capillaire est alors de 50–60 %.

À partir du neuvième mois, les cheveux vont gagner encore plus en qualité. Ils vont s’épaissir et devenir de plus en plus denses. Le taux de repousse est alors de 70 à 80 %.

Le douzième mois suivant l’intervention, la repousse capillaire est considérée comme complète à 95%.

3. Les cheveux greffés sont définitifs

Une fois transplantés sur la zone dégarnie du cuir chevelu, les cheveux greffés conservent le mode de fonctionnement habituel des cheveux.

Tiges capillaires en gros plan

Comme tout cheveu, ils vont donc tomber naturellement tous les trois à six ans, à l’issue des phases catagène et télogène qui entraînent la régression, puis l’expulsion des follicules pileux du cuir chevelu.

Il faut garder en tête qu’il s’agit là d’un phénomène capillaire tout à fait normal (chaque personne perd entre 50 et 100 cheveux par jour). Cela ne signifie pas que les cheveux greffés vont disparaître de la zone corrigée par la greffe.

Contrairement aux cheveux situés sur la ligne frontale, les golfes et le vertex, les cheveux greffés ne sont en effet pas soumis au phénomène androgénétique, dans la mesure où les greffons ont été prélevés sur l’occiput ou les tempes. Autrement dit, lorsqu’ils tombent, les cheveux greffés sont aussitôt remplacés par des nouveaux cheveux tous les trois à six ans selon les individus.

En conclusion, les cheveux greffés sont définitifs, c’est-à-dire qu’ils se renouvelleront pendant toute la vie du patient, et cela, même si celui-ci devient centenaire.

Vous envisagez de faire une greffe de cheveux ? Contactez le Docteur Pierre Bouhanna au 01 42 27 15 44 ou via son site Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.